A lire sur le blog toujours aussi foisonnant et précis du Professeur Hervé Causse : ici.