L'Agefi Actifs nous apprend fin décembre que la vérification de compétence et le dispositif de formation continue des CIF va évoluer. Espérons que la Certification AMF s'étende désormais aussi à ces intermédiaires. La raison pour laquelle ils y échappent tenait initialement au fait qu'ils doivent suivre un volume conséquent de formation chaque année. Si ce volume est divisé par deux comme le projet d'instruction le propose, cette raison perdure-t-elle ? Les CIF ont tout à gagner à suivre les mêmes règles que leurs confrères (mais néanmoins concurrents) en agence; ils devraient même prendre les devants pour montrer leur exemplarité dans la maîtrise de la réglementation qui leur échoit.

« Précisions sur la compétence des CIF. Dans le cadre de cette nouvelle mission, l'Orias aurait demandé à l'AMF d'expliciter ses exigences en matière de compétences professionnelles des CIF. Le régulateur projette ainsi de modifier l'article 325-1 de son règlement général qu'il soumet à consultation jusqu'au 7 janvier 2013. Il ne s'agit pas de revoir le niveau de diplôme exigé, comme cela aurait pu être envisagé par certaines associations qui revendiquent l'accès à la profession de CGPI aux professionnels ayant un diplôme Bac+5. Ainsi, le CIF doit pouvoir justifier d'un premier cycle d'études supérieures juridiques ou économiques, l'AMF précisant dans un projet d'instruction - également soumis à consultation - que cela vise notamment les diplômes d'études en gestion de patrimoine. Le régulateur souhaite également inclure les diplômes de gestion. Les modifications à intervenir en matière de compétences professionnelles des CIF ne s'appliqueront pas aux personnes en fonction au jour de la publication de l'instruction. Formation continue des CIF. Le projet d'instructionliste également les modules de formation que doivent suivre les CIF. Surtout, il abaisse le nombre d'heures de formation continue visant à actualiser les connaissances des CIF de 25 à 12 heures. Une modification accueillie favorablement par les associations dans la mesure où les CGPI sont également tenus à une formation continue dans le cadre de leurs activités de courtage en assurance et d'IOBSP. Contrôle des adhérents. Le projet de modification du règlement général de l'AMF vise également à harmoniser les exigences de contrôle par les associations professionnelles, une fréquence de cinq ans étant prévue. »
Agefi Actif 14 décembre 2012